Au bout du chemin…

Au bout du chemin les perles brillaient. Perles d’espoir, perles de vie, perles précieuses et insaisissables. Il faut les mériter ces perles, parcourir tout le trajet pour les atteindre. Mais quel trajet ? Là est la difficulté. C’est un chemin parfois droit ou sinueux, parfois bien éclairé ou perdu dans les ombres.

J’avais cru voir mon reflet heureux, j’avais cru avoir trouvé mon horizon. Puis non. L’horizon est multiple. On en choisit un puis un jour on se rend compte qu’il n’est pas si rose ni grandiloquent. Les perles que j’avais fixées ne brillaient plus.

Alors, je pris le parti de m’en aller. Je ne pouvais pas faire demi-tour. C’est le problème quand un chemin ne convient plus : on ne peut pas revenir en arrière. Revenir en arrière, c’est le passé. Et le passé, c’est passé. Il faut prendre une autre voie, un sentier parallèle ou perpendiculaire vers de nouvelles perles, de nouveaux rêves. Obligé d’avancer vers un inconnu.

L’immobilité ? Non, ce n’est pas drôle. Alors on se relève et on se remet en marche, jusqu’au bout du chemin.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s